Toute l’équipe de Coaching-Services vous souhaite une belle et heureuse année 2020!

Le coaching : une mesure au service du développement durable ?

Il faudrait être sourd et aveugle, un ermite coupé du monde ou un climato-sceptique convaincu pour ne pas être au courant de LA thématique qui fait la une de l’actualité. Les mots-clés « développement durable », « biodiversité », « réchauffement climatique » ainsi que les noms de Greta Thunberg, d’Extinction Rebellion ou des divers lieux liés aux manifestations pour le climat font partie désormais de nos discussions et de nos préoccupations.

Que l’on soit profondément convaincu par l’urgence de la question ou moins alarmiste, force est de constater qu’il est indispensable d’agir : le résultat des toutes récentes élections fédérales en représentent un signe flagrant. Que cela soit au niveau collectif ou individuel, les personnes se mobilisent là où elles ont les moyens de le faire : comme le disait Jean-François Rubin, directeur de la Maison de la Rivière à Tolochenaz sur les ondes de LFM en octobre 2018, « pour sauver le monde, il faut pouvoir sauver son monde ».

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Nos meilleurs vœux

« Noël n’est pas un jour ni une saison mais un état d’esprit », Calvin Coolidge.

Récemment ma collègue Myriam et moi-même avons travaillé lors d’une formation avec un petit nombre d’entre vous sur les émotions générées par les verbes : donner et recevoir, accepter et refuser. Nous avons constaté qu’il est difficile de se sentir pleinement confortable dans toutes ces postures. Or les fêtes de Noël nous font passer à travers chacune d’elles !

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

La systémique, souffle rafraîchissant sur nos réflexions

Nos schémas mentaux sont empreints de notre culture, de notre parcours de formation et de notre histoire de vie. Nous pensons comme on nous a appris à penser, par mimétisme, par imprégnation, dans les livres, les médias, à l’école et ailleurs encore. La pensée systémique n’est pas, de mon point de vue, une manière « naturelle » de penser notre réalité et de la comprendre. Il est souvent nécessaire de désapprendre et de déconstruire nos réflexes cognitifs.

Pour ce faire, je vous propose de plonger tête baissée dans des postulats et autres phrases glanés dans mes formations et mes lectures. Rien n’est de moi. Tout est des autres. Une bibliographie des sources se trouve en bas de page. Si certaines affirmations vous interpellent, vous laissent songeur et suscitent votre curiosité ou de l’incompréhension, j’en serai ravi.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Résonance, quand tu nous tiens

Le billet du mois par Myriam Küng

J’aimerais aborder avec vous un sujet qui me travaille depuis longtemps : celui de la résonance. J’y ai été confrontée dès les débuts de ma formation au coaching. Lors de mes premiers pas comme élève-coach, j’ai vécu différentes situations où les émotions de la personne que je coachais résonnaient de manière tellement forte en moi que je me retrouvais dans l’incapacité d’assumer mon rôle de coach.

Dans une de ces situations, je me suis sentie bloquée sans trop comprendre pourquoi. J’ai découvert plus tard la notion de « processus parallèle », qui explique comment la problématique que le coaché a avec son environnement peut avoir tendance à se rejouer dans sa relation avec le coach. Par exemple, un coaché persuadé qu’il n’arrivera à rien risque inconsciemment de mettre en échec le coach qui tente de l’aider. Lorsque j’ai le sentiment d’être bloquée en coaching, cela peut être le signe qu’un processus parallèle est à l’œuvre. L’identifier et le conscientiser sont des étapes essentielles pour ne pas en être prisonnier. Selon les cas, il peut valoir la peine d’en parler avec le coaché pour qu’il en prenne aussi conscience. Cela peut être un déclencheur qui l’aidera à débloquer sa propre situation.

Dans une autre de ces situations, les émotions de l’autre me semblaient tellement fortes que j’ai eu peur de les aborder. Ma coachée m’a dit après coup que cela lui aurait pourtant fait du bien de pouvoir les exprimer et qu’elle aurait été à l’aise de le faire avec moi. Ce jour-là, j’ai commencé à prendre conscience que la manière dont je perçois les émotions des autres n’est pas forcément représentative de la manière dont ils les ressentent eux-mêmes. J’ai longtemps cru être une sorte de « radar à émotions » qui captait telles quelles les émotions émises par mon entourage. Au point d’avoir souvent de la peine à distinguer mes émotions de celles des autres.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Droit dans ses basquettes !

Pour cette rentrée, j’aimerais aborder avec vous un sujet délicat, celui de l’éthique du coach, à travers un questionnement simple. Nous avons tous en nous des compétences diverses et variées qui peuvent nous amener parfois à quitter notre rôle de coach pour marcher dans d’autres chaussures. Cette tendance peut être d’autant plus marquée si nous avons une expertise de la problématique ou du monde dans lequel évolue notre coaché. Est-ce véritablement un problème ?

C’est là où la notion d’éthique intervient. La réponse n’est pas si simple…

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Spécial formations

Les prochaines occasions de se croiser en chemin

En cette fin de printemps, nous nous sommes consacrés chez Coaching-Services à la planification de l’année 2020. Nous profitons donc de notre dernière newsletter du semestre pour vous rendre attentifs à l’état actuel de notre agenda.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre