Prendre ses jambes à son cou

Prendre ses jambes à son cou

On me demande parfois, et peut-être à vous aussi d’ailleurs, si le coaching peut potentiellement faire du mal. Ma réponse habituelle est que non, même dans les situations où le coaching ne donne pas de résultats probants et que les objectifs ne sont pas atteints, il est extrêmement peu probable que celui-ci ressente des effets néfastes de son coaching.

A mon avis, la raison est au final assez simple et peut se résumer ainsi. Un bon coach n’amène en principe rien d’autre que sa capacité à poser des questions auxquelles le coaché est seul à pouvoir donner une réponse. Il ne propose pas (ou très rarement) ses propres idées et conseils au sujet de la situation de son client. Le coach n’introduit donc pas de « corps étranger » à l’intérieur de la réflexion du coaché. Ce sont ces corps étrangers qui pourraient dans certains cas constituer potentiellement un risque, bien qu’il reste plutôt minime.

Ceci dit, pour proposer une réponse complète et équilibrée, il faut tout de même admettre que certains types de coachs peuvent ne pas présenter toutes les garanties possibles.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre