Le billet du mois de Natacha Andenmatten

Les 5 indispensables pour bien réussir sa rentrée Oh quel titre alléchant ! Les pros du marketing vous le diront, cette formulation attire sur internet plus de « clics » que n’importe quelle forme d’article ! Et pourtant, je suis sûre que chacun d’entre vous a une...

Spécial Formations

MERCI… … à tous ceux qui sont venus fêter avec nous le 27 mai. Quel plaisir de revoir des visages, de réentendre des rires, d’échanger des nouvelles ! Nous avons été touchés par votre présence et votre amitié pour célébrer les 20 ans de Coaching-Services et le...

Le billet du mois d’Eric Gubelmann

Quitter, partir, ficher le camp, déguerpir, se tirer, se barrer, fuir, démissionner, plier bagage, tirer sa révérence, s’envoler…

Derrière ces synonymes se cachent de fortes nuances émotionnelles à l’égard des situations et des personnes que l’on quitte. De mon côté, j’ai l’impression de lever l’ancre et de mettre les voiles : deux métaphores maritimes exprimant au plus près ce que je vis intérieurement dans cette transition de vie. Un nouvel horizon est devant moi et m’invite au voyage ; la destination est connue de tous (!) ; le parcours est à créer.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

La vidéo du mois par Alexandre Capua

Histoire d’apporter du renouveau dans nos newsletters, nous vous proposons ce mois-ci de visionner une vidéo montée par Alexandre Capua sur l’importance du contexte dans l’analyse du langage non verbal (durée 5 minutes).

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Le billet du mois par Myriam Küng

J’ai envie de partager avec vous aujourd’hui une réflexion que je me suis faite en repensant à mes débuts en tant que coach.

Une de mes plus grosses peurs à l’époque était de ne pas savoir comment réagir face à un coaché. De ne pas trouver la bonne question, le bon outil, le bon processus pour répondre à sa demande. Mon manque de confiance était à la mesure de mon besoin de maîtrise. J’avais le sentiment qu’un bon coach devait maîtriser une palette d’outils aussi large que possible et que son job consistait à toujours pouvoir trouver le bon outil au bon moment. Je n’avais suffisamment confiance ni en moi, ni en l’autre, ni dans la démarche de coaching elle-même.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre

Coachs, managers: Pourquoi se former au coaching d’équipe en 2021?

Quelle drôle de période nous vivons ! Voilà bientôt une année que nous sommes confrontés à la pandémie de Covid et les conséquences sur l’organisation du travail sont considérables. Les équipes travaillent à distance lorsque c’est possible et nous voyons apparaître de nouvelles organisations du travail. Dans tous les domaines, il a fallu réinventer des chemins pour atteindre nos objectifs opérationnels, et ce parfois au détriment de notre bien-être, de notre équilibre de vie.

Pour lire la suite, cliquez sur le titre